Cette préparation "adoucit l’amertume du corps et de l’esprit, ouvre le coeur, aiguise les sens émoussés, rend l’âme joyeuse, purifie les sens, diminue les humeurs nocives, apporte du bon suc au sang et fortifie" ! 


Quel émerveillement de découvrir dans les révélations d'une sainte abbesse bénédictine du XIIème siècle les secrets de la joie ! Voici bientôt huit cents ans, en plein Moyen Âge, Hildegarde de Bingen reçut "du Ciel" (en canalisation) une connaissance précieuse concernant la diététique humaine : alors que les 'aliments de la tristesse' dégradent notre santé et notre vitalité (sucre, acides gras, caféine, édulcorants, huiles hydogênées...).  Lles 'aliments de la joie' (vitamines, minéraux, féculents complexes, oméga 3)... nous revitalisent et nous aident à préserver une excellence santé, sur les plans physique, psychique et spirituel.

Comment un simple régime peut-il réussir à prévenir les maladies et à édifier une santé rayonnante ? "En éliminant la 'bile noire' et en l'empêchant de s'accumuler" selon l’abbesse. Hildegarde explique dans son ouvrage : "L'Art de guérir par l'alimentation" : 

Les biscuits pour les nerfs ou biscuits énergétiques, améliorent l'ensemble des cinq organes sensoriels. Ils sont efficaces en cas de faiblesse nerveuse, de perte d'énergie, de manque de concentration, de perte de l'odorat, de perte du goût, d'amertume, d'excès d'acidité dû à la bile noire. Chaque jour, 3 à 5 de ces délicieux petits biscuits accompagnés de café d'épeautre ou de tisane de fenouil."   

A base de ces "épices de la joie", noix de muscade + cannelle + clous de girofle, ces gâteaux sauront apporter et déclencher dans votre corps les principaux moteurs aux hormones de la joie, autant que réchauffer le corps pour l'aider à la digestion... 


Pour information, on peut remplacer le beurre au lait cru par du ghee qui est du beurre clarifié très prisé par les Indiens duquel on a éliminé l'eau, le lactose et les protéines. Le ghee est plus sain, plus digeste et il ne s'oxyde pas. 


Qui est Hildegarde von Bingen ?

Il y a bien longtemps, en 1098, naissait Hildegarde von Bingen à Bermersheim, dans l'actuelle Allemagne. Cette petite fille fut placée par ses parents à l’âge de 8 ans dans un couvent de bénédictines. Hildegarde reçoit une instruction catholique. Et, depuis ses trois ans, elle affirme recevoir des visions et entendre des voix. Au début, elle garde cela pour elle, sans doute effrayée par ce qui lui arrive. Puis elle se confie et sous l’insistance de certaines personnes de son entourage, elle commence à écrire et à consigner les « messages divins » qu’elle reçoit. Ce qu’elle entend et voit concerne la musique, la nature, la linguistique, la cuisine, la médecine, la santé, les remèdes naturels, la physique,… Elle a tout de même eu des intuitions assez impressionnantes sur la rotation du soleil, sur le sang qui circule dans le corps, sur des remèdes naturels, entre autres. 


Un traité sur les épices au Xème siècle

Elle est ainsi, de son temps, considérée comme une guérisseuse, grâce aux remèdes qu’elle fournit. Aujourd’hui, on lui attribue parfois le titre de « mère de la phytothérapie » grâce aux écrits qu’elle a laissés derrière elle.

« Il n’y a pas de maladies mais des hommes malades et ces hommes sont intégrés dans un univers qui de même qu’il participe à leur malheur, doit aussi prendre sa part dans la guérison; ils doivent être soignés dans leur totalité, corps et âme, et, même si la nature peut et doit venir à leur aide, c’est bien souvent dans leur propre sagesse, leur modération, leur maîtrise d’eux-mêmes, qu’ils trouveront les forces qui soutiendront le processus de guérison« . 

Elle dira aussi que la nature nous permet de guérir, que les plantes ont des « tempéraments » (sec/humide, chaud/froid - ce qui la rapproche de l’énergétique chinoise ou de l'ayurvéda -, qu’elles ont une force vitale qui en tant que remèdes naturels, jouent un rôle important dans un processus de guérison. 

On peut lire aujourd’hui certains livres en français, dont celui sur les subtilités des créatures divines ( Le Livre Des Oeuvres Divines)... et sur ses principes d'alimentation-santé bien sûr ! 



A LIRE 

Guérir par l'alimentation selon Hildegarde de Bingen: 400 recettes - 200 remèdes - 130 aliments de Docteur Wighard Strehlow

LES RECETTES DE LA JOIE TOME 1 de Jany FOURNIER-ROSSET
L'alimentation avec Sainte Hildegarde. 150 recettes culinaires



LIRE AUSSI SUR LE BLOG 




VOUS SOUHAITEZ FAIRE UN STAGE OU UNE FORMATION ?
Rien ne remplacera une discussion sur vos attentes, vos questions, sur mon approche et ma façon de travailler, si vous le souhaitez.
Je vous propose donc qu’on se parle !

• Envoyez moi un mail à frysonjeremy@gmail.com

• Appelez-moi au 06.59.36.36.86

MA PAGE FACEBOOK ICI  

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.